La photokéractectomie réfractive (PRK) est la première méthode chirurgicale utilisant un laser à excimère pour traiter l’anomalie de réfraction de l’œil

La chirurgie oculaire réfractive a pour objectif de corriger l’amétropie à l’aide d’un appareil ou dispositif médical tel que le laser ou l’implant (lentilles intra-oculaires).

Le procédé de cette méthode chirurgicale consiste à l’extraction de l’épithélium cornéen afin de remodeler la courbure cornéenne et ainsi corriger les troubles de la vision.

La photo-kéractectomie réfractive est une opération au laser qui s’utilise de plus en plus dans le traitement des myopies faibles et modérées (-5 dioptries). C’est aujourd’hui une méthode économique et approuvée depuis des années. Elle comporte néanmoins quelques inconvénients : un inconfort post-chirurgical (avec une gêne oculaire et parfois même des douleurs) ainsi qu’une longue période de récupération.

Les techniques de kératectomie photo-réfractive peuvent aussi être utilisées pour corriger l’astigmatisme.

Schema – PRK

Critères pour bénéficier d’une chirurgie réfractive au laser:

  • Avoir une réfraction stable durant l’année qui précède l’intervention chirurgicale.
  • Avoir une cornée ayant une épaisseur suffisante (mesurée lors de l’examen préopératoire)
  • Être âgé de minimum 18 ans

Les contre-indications d’une chirurgie réfractive au laser :

  • Cataracte.
  • Glaucome évolué.
  • Maladie de la cornée.
  • Période de grossesse ou d’allaitement.
  • Si votre cornée est très fine ou que votre défaut visuel est trop important, le laser n’apportera pas un résultat satisfaisant. Il est possible que l’on vous propose alors un autre type d’intervention : la chirurgie oculaire réfractive du cristallin qui consiste soit à remplacer le cristallin (implant réfractif) ou à implanter un deuxième cristallin (implant 63+phake).