La cataracte est l’opacification partielle ou totale du cristallin engendrant ainsi une baisse de l’acuité visuelle.

L’œil possède deux lentilles convergentes naturelles : la cornée, située à l’entrée de l’œil et le cristallin situé derrière l’iris.

La cataracte consiste en l’opacification partielle ou totale du cristallin engendrant ainsi une baisse de l’acuité visuelle. La cataracte provoque généralement une vision floue ou voilée et une hypersensibilité à la lumière.

L’opération chirurgicale de la cataracte permet de retirer le cristallin opacifié de l’œil pour le remplacer par un implant oculaire (également appelé lentille intraoculaire) avec pour but d’améliorer/de corriger la vision.

L’introduction récente d’une nouvelle génération d’implants (implants multifocaux, implants toriques) permet aux patients, intéressés et dont les yeux sont compatibles, de ne plus porter de lunettes après cette intervention chirurgicale.

L’implant est fabriqué dans des matériaux bien tolérés (plexiglas, silicone, acrylique, hydrogel). Il reste définitivement dans l’œil, ne s’use pas et ne nécessite aucun soin particulier.

Il existe deux sortes d’implants :

1. Les implants Multifocaux

Les implants multifocaux progressifs permettent de retrouver une bonne acuité visuelle, de près (lecture), à distance intermédiaire (ordinateur), comme de loin. Ces implants multifocaux permettent également de mener de nombreuses activités de la vie quotidienne sans avoir recours aux lunettes dans la majorité des cas.

Cela se fait à l’aide de plusieurs zones concentriques sur la face antérieure divisant la lumière incidente vers le foyer de vision de près mais aussi de loin. Il existe actuellement plusieurs implants multifocaux progressifs très performants avec des caractéristiques différentes. Le chirurgien ophtalmologue doit choisir parmi les implants multifocaux progressifs le plus approprié en fonction des besoins visuels de chaque patient.

2. Les implants Mono-focaux :
L’opération chirurgicale de la cataracte consiste à retirer le cristallin opacifié de l’œil provoquant la gêne visuelle. Les implants mono-focaux (implant mono-focal) sont destinés à compenser la forte hypermétropie qui serait induite si l’on ne compensait pas la réduction du pouvoir optique ’vergence) ? liée au retrait du cristallin.

L’implant mono-focal

L’implant mono-focal est comparable à une lentille convergente biconvexe munie d’une puissance optique unique. Celle-ci est exprimée en dioptries, et est calculée grâce à l’examen biométrique (biométrie). Pour chaque modèle d’implant, le chirurgien ophtalmologue dispose d’une large gamme de puissances (de -10 dioptries à +30 dioptries par pas de 0.50 D pour les gammes les plus étendues).

La complication (à long terme) la plus répandue de la chirurgie de la cataracte telle que pratiquée actuellement est l’opacification de la capsule postérieure (OCP), également appelée cataracte secondaire. Les chirurgiens ophtalmologues de Brussels vision Specialists ont l’expérience unique grâce à une solution révolutionnaire. Cette nouvelle technique consiste en l’implantation d’une lentille Bag in the Lens, développée pour avoir une stabilité à long terme, éradiquant le problème de l’OCP et offrant une centration parfaite.

Pour plus d’info, merci de vous adresser au Dr. Al-Sabai.